Decaps' crypt

echo 38988320454155881279851302730445603471532521585141749493777531006631496233696657111218030P | dc

Avis rapide sur le casque Sennheiser HD 202-II

Sennheiser HD 202-II

Les points faibles :
  • L'arceau paraît fragile
  • Les deux écouteurs sont câblés
  • Chauffe un peu les oreilles (peu étonnant pour un casque fermé)
Les points forts :
  • Câble long (3 m)
  • Bonne isolation des bruits extérieurs
  • Confortable malgré la légère chauffe
  • Bon rapport qualité/prix

Comme la mention "Powerful Bass" l'indique les basses sont relevées. Livré avec un enrouleur et un adaptateur Jack 6.35 mm, ce casque est disponible pour environ 30 euros chez Amazon.

En somme, un bon casque d'appoint qui conviendra à ceux qui travaillent dans un open space bruyant, comme moi.

HP Touchpad... why not?!

Voilà plus de deux semaines que je fais mu-muse avec l'objet tant convoité par certains (cf. forum de Hardware FR, et ses 1200 pages, 4 500 000 vues, en un mois). Je me sens donc obligé de donner mon (bref) avis sur la chose.

Le matériel.

L'écran est bon, en terme d'affichage et, plus important, du point de vue tactile. Les hauts-parleurs sont placés pour le mode paysage (donc sur le côté gauche en mode portrait). Le son rendu est plutôt pas mal pour ce genre d'objet. Le processeur, un dual-core (le Qualcomm Snapdragon APQ8060 pour être précis) cadencé à 1,2Ghz de base, peu paraître un peu poussif dans certains cas, mais est très facilement overclockable jusqu'à 1.9Ghz. Je me suis arrêté à 1,5 qui est un bon petit boost sans avoir trop d'impact sur l'autonomie. Sans oublier la coque brillante servant à prendre les empreintes au moindre touché.

L'OS.

Même si WebOS donne l'impression de ne pas être complètement fini parfois, je le trouve très agréable à utiliser, particulièrement au niveau du client mail et de la gestion du multitâche. En ce qui concerne le market, le catalogue n'est pas aussi fourni que celui de l'AppStore ou de l'AndroidMarket, mais Preware (market alternatif d'applications non officielles) vient combler ce défaut. Sans compter que l'engouement passé peut lui être grandement bénéfique. Enfin, si HP abandonne WebOS, il y aura toujours le projet CyanogenMod (portage d'Android) vers lequel se retourner.

Le multitche WebOS en action sur la HP touchpad
Le multitâche WebOS en action

Depuis l'apparition de la tablette tactile, je me suis demandé ce qu'elle pouvait apporter. La réponse est franche et directe : pas grand chose... à la maison. Tout ou presque de ce que je fais dessus, je pourrais soit le faire sur le fixe, soit m'en passer. Cependant la Touchpad a suffisamment de qualités pour que, lorsque je ne suis pas chez moi et que je suis en mode "consommation passive" d'Internet, je la préfère à mon netbook (MSI Wind U100) ou à mon smartphone (iPhone 3GS), et de loin.

Test de la souris MX518 de Logitech

Durant une froide nuit d'automne, je comprîte que ma chère et fidèle VX Revolution (Logitech, ci-dessous) commençait à rendre l'âme, et qu'il fallûte que je dusse remplacer le mulot.

 

Etant repassé sur une tour "Kikarbur", je me dirigâte vers une souris plus "gaming" que l'actuelle, sans pour autant vouloir m'acquitter d'une gonade et demie pour cela.

Le combat, acharné (ou pas) qui aurait dû opposer les Razer Salmosa, Abyssus ou DiamondBack et la Logitech MX518, n'eut pas lieu. Anefay, alors que je fissâte le ravitaillement de mon frigal (car un frigal, des frigos), je tombâte sur la MX518 (désormais remplacée par la G400) qui devint mienne pour la modique somme de 29,90 roubles (ou peut-être euros...).



Voilà maintenant un moment que je teste la bête, passons donc à la review. 

Le premier et seul "gros" point noir, c'est son câble. Pas le fait qu'il y en ait un, mais que celui-ci soit trop rigide pour une souris de ce type. Autre petit détail, son look est assez particulier, jusqu'à pouvoir en rebuter certains.

Hormis cela, cette souris offre la possibilité de changer de sensibilité à tous moments (de 400 à 1800 ppp) grâce aux boutons en amont et en aval de la molette. Alors c'est certes pratique, mais en réalité on se rend vite compte que leur utilisation est rare et que lorsque c'est le cas, c'est plus souvent la faute à un doigt pataud effectuant une manoeuvre avec la molette, qu'à un réel désir.

Cependant, la solidité à l'air d'être au rendez-vous. Les boutons sur le côté sont plutôt bien pensés, ergonomiques et accessibles. La prise en main est confortable, la glisse agréable, et surtout la précision très bonne, même sur certaines surfaces délicates.

Pour résumer, loin d'être parfaite ou destinée aux pgms-de-la-mort-qui-tue-pouvant-monter-à-500-apm-tout-en-se-préparant-un-sandwich, Logitech nous propose avec cette souris orientée "gaming", un produit très satisfaisant pour un prix tout à fait raisonnable. 

Le saviez-vous ? Refresh saviez_vous Loading

VDM Refresh vdm Loading